Cours d’économie : Macroéconomie et microéconomie

Microéconomie et Macroéconomie : définition, distinction

  L’économie est l’ensemble des activités d’une collectivité humaine relatives à la production, à la distribution et à la consommation des richesses. 

 

Le cours de macro et micro-économie et ses fiches :

  • Cours d’économie : Macroéconomie et microéconomie Microéconomie et Macroéconomie : définition, distinction   L’économie est l’ensemble des activités d’une collectivité humaine relatives à la production, à la distribution et à la consommation des richesses.    Le cours de macro et micro-économie et ses fiches : Qu’est-ce que la science économie? l’économie politique? « L’économie politique se propose d’enrichir à la fois le peuple et le souverain. » Adam ... Lire la suite...
  • Quelles sont les causes de l’inflation ? Les causes de l’inflation : La définition retenue habituellement de l’inflation est la hausse des prix générale, durable et autoentretenue. Au lieu de se centrer sur les biens, on peut se centrer sur la monnaie et donner une autre définition. ... Lire la suite...
  • Qu’est-ce que l’inflation ? Comment mesurer l’inflation? Qu’est ce que l’inflation? Comment la mesurer ? Dans le cadre de l’économie française, la hausse moyenne des prix était de 4 % par an entre 1961 et 1970 , de 9 % entre 1971 et 1977 , supérieure à 10 % dans les années 80 et inférieure à 5 % depuis plusieurs années . ... Lire la suite...
  • Quelles sont les causes du chômage ? Les causes du chômage contemporain : Globalement, est chômeur, toute personne en âge de travailler (de 16 à 62 ans) qui est : – sans emploi ; – à la recherche d’un emploi – immédiatement disponible pour travailler. Les chômeurs font partie intégrante de la population active (PA = ensemble des personnes qui travaillent ou qui ... Lire la suite...
  • Qu’est-ce que le chômage? Comment mesurer le chômage? LE CHÔMAGE L’Union européenne à 25 membres comptait en 2005 plus de 19 millions de chômeurs déclarés (OCDE) , soit un taux de chômage d’environ 8,7 % avec toutefois des disparités importantes puisqu’on enregistrait à la même période un taux de 17,7 % en Pologne et 4,5 % au Luxembourg . Pour autant , ... Lire la suite...
  • Qu’est-ce que le keynésianisme ou théorie keynésienne ? La théorie keynésienne ou keynésianisme. John Maynard KEYNES est né en 1883 à Cambridge ; il est mort en 1946 après avoir dirigé la délégation britannique à la conférence de Bretton-Woods qui créera le Système Monétaire International de l’Après-Deuxième Guerre Mondiale. Sa vie active sera très diversifiée puisqu’il mènera, souvent en même temps, une ... Lire la suite...
  • L’école néo-classique en économie (Walras, Menger, Jevons…) L’école néo-classique. Au début des années 1870, trois auteurs ont découvert à peu près simultanément des outils d’analyse nouveaux : il s’agit du Britannique JEVONS, du Français WALRAS et de l’Autrichien MENGER. Ces trois auteurs vont être les fondateurs, avec MARSHALL, de l’école néo-classique. 1 ) Pourquoi une école néo-classique ?. Plusieurs raisons expliquent l’avènement de ... Lire la suite...
  • Qu’est-ce que le marxisme? La théorie marxiste. Karl Marx (5 mai 1818 à Trèves en Rhénanie, alors dépendante du royaume de Prusse (aujourd’hui en Allemagne) – 14 mars 1883) est un philosophe et théoricien, célèbre pour sa critique du capitalisme et sa vision de l’histoire comme résultat de la lutte des classes – opposant les capitalistes et le prolétariat ... Lire la suite...
  • L’école classique en économie (Smith, Say, Ricardo, Malthus) L’école classique. Quatre économistes tiennent une place centrale dans le courant de pensée classique : Adam Smith (1723-1790), Jean-Baptiste Say (1767-1832), Thomas Malthus (1766-1834), David Ricardo (1772-1823). L’expression « analyse classique » au sens étroit est d’ailleurs réservée au seul courant libéral à l’exclusion des économistes socialistes. La pensée classique va se développer à partir de ... Lire la suite...
  • Que sont les physiocrates et les mercantilistes? Les grands courants de la pensée économique pré-classique : les mercantilistes et les physiocrates Les écrits à résonance économique sont quasiment aussi anciens que l’écriture, mais les analyses, c’est-à-dire l’effort de théorisation d’une manière autonome de la morale sont beaucoup plus récentes. La Bible puis les philosophes grecs, quelques auteurs romains, les pères de l’Eglise ... Lire la suite...
  • Le marché : concurrence pure et parfaite, oligopole, monopole… LES STRUCTURES DE MARCHE : LE MARCHE DE CONCURRENCE PURE ET PARFAITE, LE MONOPOLE, L’OLIGOPOLE ET LE MARCHE DE CONCURRENCE MONOPOLISTIQUE. Qu’est-ce qu’une situation de monopole ?Qu’est-ce qu’un monopole discriminant ?Qu’est-ce que l’oligopole ?C’est quoi un marché concurrentiel ?Qu’est-ce que le pouvoir de marché ?Quel est le rôle de la politique de la concurrence ... Lire la suite...
  • Qu’est-ce que la productivité ? quels sont ses déterminants? La productivité La productivité est le rapport de la production de biens ou de services à la quantité de facteurs de production ou intrants (parmi lesquels, le capital et le travail) utilisés pour produire ces biens ou services. Introduire la notion de productivité peut s’effectuer à partir de l’observation des différents niveaux de vie ... Lire la suite...
  • Les coûts de production (coût total, coût moyen, marginal) Les coûts de production. Les coûts de production sont les dépenses engagées par l’entreprise pour produire. On distingue trois types de coûts : le coût total, le coût moyen et le coût marginal. Quel que soit le domaine de production , les coûts la suivent comme son ombre. Dans un monde où règne la ... Lire la suite...
  • Qu’est-ce que la production en économie ? Théorie de la production et production marginale. La production est un processus de création de bien et de service en combinant des facteurs de production. Il y en a trois: le capital, le travail et les ressources naturelles.La production se compose d’une production marchande et non marchande. Avant que nous puissions manger notre pain quotidien, ... Lire la suite...
  • Quels sont les déterminants de la consommation ? La fonction de consommation : quels sont les déterminants de la consommation? Consommer est l’acte d’utiliser un bien ou un service à des fins individuelles ou collectives (définition de la Comptabilité nationale) ; La consommation est la destruction immédiate ou progressive de biens ou de services dans le but de satisfaire des besoins. Quels sont les déterminants ... Lire la suite...
  • Qu’est ce que la consommation? définition, structure, lois d’Engel La notion de consommation L’INSEE définit la consommation de la manière suivante : La consommation finale représente la valeur des biens et services utilisés pour la satisfaction directe des besoins humains que ceux-ci soient individuels (consommation finale des ménages) ou collectifs (consommation finale des services non marchands par les administrations publiques et privées). La consommation ... Lire la suite...
  • La rencontre de l’offre et de la demande en économie La rencontre de l’offre et de la demande. Après avoir étudié séparément l’offre et la demande , il est maintenant temps de les combiner pour voir comment elles permettent de fixer la quantité vendue d’un bien ainsi que son prix. La loi de l’offre et de la demande est définie comme étant la variation de ... Lire la suite...
  • Qu’est-ce que l’offre en économie ? L’offre Qu’est ce que l’offre? Comment définir l’offre? La notion d’offre, sur un plan économique, désigne la quantité de produits ou de services disponibles, qui sont prêts à être vendus. Cette notion est indissociable de la demande, qui est la quantité de produits ou de services que les consommateurs sont prêts à ... Lire la suite...
  • Qu’est-ce que la demande en économie ? La demande. La demande est la quantité d’un certain produit demandé par les acheteurs pour un prix donné. L’offre d’un bien est la quantité de ce produit offert à la vente par les vendeurs pour un prix donné. Quand une vague de froid s’abat sur le vignoble bordelais, le prix du jus d’une bouteille de vin ... Lire la suite...
  • Comment mesurer l’activité économique ? (PIB, PNB…) La mesure de l’activité économique nationale . Depuis la fin de la Seconde Guerre Mondiale , les grandes nations industrielles ont élaboré avec la comptabilité nationale une technique de représentation et de mesure des activités de production et d’échange . Les notions de production et de revenu sont traduites dans la comptabilité nationale française par ... Lire la suite...
  • Le circuit économique Le circuit économique. La schématisation de l’activité économique à l’aide d’un circuit se fait en trois étapes par ordre de difficulté croissante. Un circuit économique est la représentation schématique d’une activité économique entre différents acteurs. Cette activité est représentée par les flux d’échanges entre ces acteurs. Ces flux sont soient réels ou monétaires. §1) ... Lire la suite...
  • Cours d’économie (microéconomie et macroéconomie) Cours de Micro-économie et Macro-économie   L’économie est l’ensemble des activités d’une collectivité humaine relatives à la production, à la distribution et à la consommation des richesses. « L’économie politique se propose d’enrichir à la fois le peuple et le souverain. » Adam Smith (1723-1790), Recherches sur la nature et les causes de la richesse des nations (1776).« L’économie ... Lire la suite...

Résultat de recherche d'images pour "économie"

Qu’est-ce que la science économie? l’économie politique?

« L’économie politique se propose d’enrichir à la fois le peuple et le souverain. » Adam Smith (1723-1790), Recherches sur la nature et les causes de la richesse des nations (1776).
« L’économie politique enseigne comment se forment, se distribuent et se consomment les richesses qui satisfont aux besoins des sociétés. » Jean-Baptiste Say (1767-1832), Traité d’économie politique (
1803).
« La science économique est la science de l’administration des ressources rares. » Raymond Barre (né en 1924), Économie politique (
1997).

Qu’est ce que l’économie?

Le terme « économie » est dérivé d’un terme grec qui signifie « celui qui tient la maison ». Cette origine peut sembler étrange de prime abord. Mais en fait ménage et économie ont beaucoup en commun.

Un ménage doit faire face à de nombreuses décisions. Il doit décider quels membres de la maisonnée seront affectés à telle ou telle tâche et ce que chacun retirera de son travail : qui prépare les dîners ?. Qui aura le dernier dessert ce soir ?. Qui décidera du programme télé de la soirée ?. Bref, la maisonnée doit allouer ses rares ressources entre ses membres, en tenant compte des capacités de chacun, de ses efforts et de ses désirs.

Comme un ménage, une société est confrontée à de nombreuses décisions. Elle doit décider quels travaux seront réalisés et qui les entreprendra. Certains devront produire de la nourriture, d’autres des vêtements, et d’autres encore développeront des logiciels informatiques. Après avoir affecté certaines personnes (de même que certains autres facteurs comme la terre, les bâtiments ou les machines) à certains travaux, la société doit aussi allouer les biens et services produits. Elle doit décider qui dégustera du caviar et qui devra se contenter de pommes de terre. Elle doit décider qui conduira une Porsche et qui prendra le bus.

La gestion des ressources dans une société est importante car ces ressources sont rares. La rareté signifie que la société ne peut satisfaire les besoins de tout le monde. De même qu’un chef de famille ne peut donner tout ce qui ferait plaisir à chacun des membres de la famille, la société ne peut garantir à tout individu le niveau de vie auquel chacun aspire.

L’économie, c’est l’étude de la manière dont la société gère ses ressources rares (ROBBINS). Dans la plupart des sociétés, les ressources sont allouées, non pas par un organisme central de planification, mais par les actions combinées de millions de ménages et d’entreprises. Les économistes sont donc amenés à étudier comment les individus prennent leurs décisions : combien de temps ils travaillent, ce qu’ils achètent, combien ils épargnent et comment ils investissent cette épargne. Les économistes s’intéressent aussi aux échanges entre les individus. Ils étudient par exemple comment la multitude d’acheteurs et de vendeurs d’un bien donné déterminera le prix auquel le produit sera vendu, ainsi que la quantité vendue. Enfin, les économistes examinent les forces et les tendances qui affectent l’économie tout entière et donc chacun en particulier, comme la croissance du revenu moyen, la part de population qui ne peut trouver du travail et le taux de progression des prix.

On parle souvent de l’analyse économique beaucoup plus de l’économie générale, de nombreux ouvrages de 1er cycle en font référence de manière distincte. L’analyse économique est intéressante dans la mesure où elle se subdivise en trois grandes catégories : la microéconomie, la mésoéconomie et la macroéconomie.

Qu’est-ce que la microéconomie ? 

L’analyse économique est microéconomique quand le fonctionnement de l’économie est vu avant tout au travers des comportements et des calculs individuels (c’est le règne de l’homoeconomicus, c’est-à-dire, un être rationnelle qui dispose d’une information parfaite et prend nécessairement les bonnes décisions). On examine la consommation des ménages à travers un consommateur « standard», de la même façon que l’on analyse le comportement des entreprises à travers celle d’une entreprise « standard ». L’analyse du comportement global est obtenue à partir de l’agrégation, c’est-à-dire de la somme des comportements individuels.

Qu’est-ce que la macroéconomie ?

L’analyse est macroéconomique quand le fonctionnement de l’économie est appréhendé directement dans sa globalité ; en postulant d’ailleurs que le comportement global d’une économie nationale ne se réduit pas à la somme des comportements individuels de ses agents ( ce principe du nobridge , qui pose ainsi l’impossibilité d’établir un pont entre micro et macro, est actuellement contesté par les développements relatifs aux « fondements microéconomiques de la macroéconomie »).

Qu’est-ce que la mésoéconomie ?

L’analyse est mésoéconomique ( on parle alors de mésoéconomie) quand on mène l’analyse, spécialement celle des structures productives, à un niveau intermédiaire entre celui de l’entreprise (micro) et celui de la nation (macro), c’est-à-dire à celui du secteur, ou de la branche ou encore de la filière.

 

Comment « mesurer » l’économie?.

La comptabilité nationale a pour objet de fournir une représentation quantifiée de l’économie nationale et de présenter l’ensemble des phénomènes économiques dans un cadre comptable cohérent . La période de référence est l’année . Un tel découpage présente plusieurs difficultés . Il ne peut en effet parfaitement respecter le déroulement de la vie économique puisque de nombreuses activités débordent la période annuelle . Tel est plus spécialement le cas des opérations relatives à l’investissement .

L’économie nationale est définie comme l’ensemble des unités résidentes ayant un centre d’intérêt sur le territoire économique pendant un an au moins . On dit qu’une unité économique est résidente lorsqu’elle est rattachée de façon durable à l’économie française .

Depuis mai 1976 , les comptes nationaux français sont publiés selon les cadres du système élargi de comptabilité nationale  : le SECN .

Le SECN est composé d’un « cadre central » qui constitue le coeur de la comptabilité nationale , de « systèmes intermédiaires » qui présentent dans un langage macroéconomique la comptabilité de certains agents économiques , et de « comptes satellites » qui sont destinés à éclairer l’économie de certains domaines particuliers : santé , éducation , etc.

La mise en place du système élargi de comptabilité nationale répond au souci d’étendre les possibilités d’utilisation des comptes nationaux. Elle facilite en outre les comparaisons internationales puisque le cadre central du SECN est l’adaptation française du Système européen de comptabilité défini en 1995, lui-même conforme aux recommandations du Système de comptabilité nationale de l’ONU mis en œuvre en 1993. 

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire