Intérêts de la distinction entre crime, délit et contravention

 L’INTÉRÊT DE LA DISTINCTION ENTRE CRIMES, DÉLITS ET CONTRAVENTIONS

  

Selon l’Article 111-1 du code pénal : une classification tripartite des infractions avec pour critère la gravité. On distingue :  – le crime    – le délit  – la contravention

 

Classification adoptée par le code de Brumaire an IV (1795) et inspirée du système anglais de l’époque. C’est la première règle de droit pénal général que nous rencontrons.

 

L’importance de cette classification tient aux intérêts qui y sont attachées, aux conséquences que cette classification va produire.

 

Sur le fonds :

 

Sur  le  plan  des  règles  générales  qui  sont  l’objet du droit  pénal général, ici la classification tripartite est largement utilisée. Les règles seront différentes pour les crimes, pour les délits ou pour les contraventions.

 

Exemple : l’application de la loi dans l’espace, la nature de la faute commise par l’auteur, la répression de la tentative, de la complicité, le régime des peines quand plusieurs infractions ont été commises et sont jugées en même temps. Le régime, c’est-à-dire la manière de prendre en compte la récidive. Ou le délai de prescription de la peine, c’est-à-dire le délai pendant lequel on peut faire exécuter la peine.

 

 

Tentative

Complicité

Faute

 

 

Concours

Prescription

 

 

 

 

 

 

 

réel

 

de la peine

 

 

 

 

 

 

 

d’infractions

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Crimes

Toujours

Toujours

Intentionnelle

 

Non

cumul

20 ans

 

punissable

punissable

 

 

 

des peines

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Délits

Punissable

Toujours

Intentionnelle

 

Non

cumul

5 ans

 

si le texte

punissable

Ou non

(et avec

des peines

 

 

le prévoit

 

 

diverses

sortes

de

 

 

 

 

 

 

 

faute

 

non

 

 

 

 

 

 

 

intentionnelles)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Non

Punissable

 

 

 

Cumul   des

3 ans

 

punissable

seulement

 

 

 

peines

 

 

Contraventions

 

dans

les

Contraventionnelle

 

 

 

 

 

cas

prévus

(Présumée)

 

 

 

 

 

 

par la loi.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Et en procédure

 

 


 

 

 

 

Sur le plan du droit pénal de forme, de la procédure, la compétence des juridictions de jugement, la possibilité d’une instruction, le délai de prescription de l’action publique, c’est-à-dire le délai pendant lequel on va pouvoir poursuivre.

 

 

 

 

Juridiction

 

 

Prescription

de

l’action

 

compétente

 

Instruction

publique

(sauf

délais

 

de jugement

 

 

spéciaux)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

crimes

Cour d’assises

 

obligatoire

10 ans

 

 

 

 

 

 

 

 

 

délits

Tribunal

 

facultative

3 ans

 

 

 

correctionnel

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

contraventions

Tribunal

de

exceptionnelle

1 an

 

 

 

police

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Et en procédure

 

Sur le plan du droit pénal de forme, de la procédure, la compétence des juridictions de jugement, la possibilité d’une instruction, le délai de prescription de l’action publique, c’est-à-dire le délai pendant lequel on va pouvoir poursuivre.

 

 

Juridiction

 

 

Prescription

de

l’action

 

compétente

 

Instruction

publique

(sauf

délais

 

de jugement

 

 

spéciaux)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

crimes

Cour d’assises

 

obligatoire

10 ans

 

 

 

 

 

 

 

 

 

délits

Tribunal

 

facultative

3 ans

 

 

 

correctionnel

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

contraventions

Tribunal

de

exceptionnelle

1 an

 

 

 

police

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Sur le plan constitutionnel, depuis la constitution de 1958, si le Parlement est seul compétent pour créer, déterminer, modifier les crimes et les délits, en revanche, c’est le pouvoir réglementaire qui va définir les contraventions.

 

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire