Le règlement des litiges et des faillites sous l’Antiquité

Règlement des litiges et faillite sous l’Antiquité

1/ Arbitrage et justice sous l’antiquité

Arbitrage :

Recours à une personne privée, en général un commerçant pour essayer de régler un différent entre un débiteur fortement surendetté et donc ses créanciers.
L’arbitrage a pour vertu le fait d’être rapide, de pouvoir faire appel à une personne de confiance, et c’est une procédure secrète.

Juridictions spéciales :

En Assyrie, va se développer le Karum.

Karum : Quai du port sur lequel étaient déchargés les marchandises d’un navire.

En Assyrie, juridiction qui va être sur le quai du port qui intervient lorsqu’un problème commercial surgit.

Tribunal du Pirée : Dans le port du Pirée en Grèce, des juges sont élus pour un an et vont devoir résoudre des problèmes commerciaux.
Vont se développer sur des tablettes d’argiles qui vont recevoir un sceau qui attestera du litige qui sera ensuite tranché par la juridiction.

2/ La faillite :

  1. En Orient et en Grèce :

Contrairement au droit actuel, il n’y a pas de différence entre la faillite du particulier et celle du commerçant.

Selon les procédures, soit le fait d’être en faillite se suffit à lui-même, soit, au contraire, il faut un tribunal qui constate l’état de faillite.

 

Contre la faillite, va se développer la contrainte par corps.

Contrainte par corps : Fait de pouvoir exercer une pression physique sur le débiteur pour le contraindre à payer ses dettes. (Prendre la femme et enfants du débiteur, être racheté par ses proches, …).

Cette faillite est source d’infamie (honte publique). Par exemple les magistrats qui étaient déclarés en faillite devaient quitter leur fonction.

  1. A Rome :

La loi des 12 tables (490 avant JC) prévoit qu’après la condamnation du débiteur en faillite, le créancier peut l’emmener chez lui, lui mettre des chaînes. Après 15 J d’enfermement, il peut l’exposer pendant 2 mois. Il pouvait le réduire en esclavage, et pour cela il devait passer le Tibre, on disait que ce citoyen devenait transtiberim (soit il pouvait le tuer, soit le réduire en esclave).

En 118 avant JC, un prêteur va développer la venditio bonorum. Consiste en la nomination d’un curateur chargé de vérifier le patrimoine du débiteur. Des publications seront faîtes sur le forum pour avertir les autres citoyens qu’il est endetté. Un maître des biens sera désigné qui sera chargé de vendre de façon globale le patrimoine du débiteur aux enchères. Le dernier enchérisseur (adjudicataire) sera substitué à ce débiteur et c’est à ce titre qu’il sera chargé de payer les dettes à Novation de la dette par changement de débiteur.

Ce débiteur ne pourra plus être élue, et il sera déclassé dans la dernière centurie.

Va se développer pour les familles sénatoriales la distractio Bonorum : La vente d’un sénateur lourdement endetté pourra être secrète et portée sur qq biens.

 

Tous les chapitres du cours d’histoire du droit des affaires

Tous les autres cours d’histoire du droit

1)      La naissance du code de commerce de 1807

2)      Droit des affaires sous la Révolution : cahier de doléances et décret d’Allarde

3)      Conséquence du libéralisme sur le Droit des affaires au 18ème siècle

4)      Histoire des chambres de commerce

5)      Le mercantilisme

6)      Le colbertisme

7)      Histoire des tribunaux de commerce

8)      Histoire de la bourse

9)      Le conseil du commerce sous la Renaissance

10)  La codification des coutumes

11)  Le contrat de vente au Moyen-âge

12)  Histoire de la lettre de change

13)  L’usure au Moyen-âge : définition, histoire et sanction

14)  Le droit des affaires sous la Renaissance

15)  Le droit des sociétés au Moyen-âge

16)  La lettre de change au Moyen-âge

17)  Le droit des contrat au Moyen-âge

18)  Just Mercatorum et Consuetudo Mercatorum au Moyen-âge

19)  L’usure au Moyen-âge

20)  Règlement des litiges et faillite sous l’Antiquité

21)  Le crédit sous l’Antiquité

22)  Le droit des contrats sous l’Antiquité

23)  Le surendettement et le prêt sous l’Antiquité

24)  Histoire du droit des sociétés sous l’Antiquité

 

a)      Introduction historique au droit

2)      Cours d’introduction historique au droit

3)      Cours d’histoire du droit privé

4)      Cours d’histoire du droit

5)      Histoire du droit privé

a)      Histoire du droit

b)     Histoire du droit

6)      Histoire du droit des affaires

7)      Cours d’histoire du droit

8)      Introduction historique au droit

9)      Introduction historique au droit

10)  Histoire des sources du droit

11)  Cours d’histoire du droit de la famille

12)  Cours d’histoire du droit des personnes

13)  Histoire du droit de la famille

 

 

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire