5) Fiches de droit commercial L2

Qu’est-ce qu’un acte de commerce par nature ?

Les actes de commerce par nature. A partir de l’énumération légale, la doctrine a constaté que certaines activités mentionnées par la loi étaient naturellement soumise au droit commercial, elle a donc inventé la notion d’acte de commerce par nature ou acte de commerce en raison de la nature de l’activité exercée. Il s’agit des activités

Qu’est-ce qu’un acte de commerce par nature ? Lire la suite »

Qu’est-ce qu’un acte de commerce par accessoires ?

Les actes de commerces par accessoires   En matière commerciale, la théorie de l’accessoire est née de la constatation que pour l’exploitation de son entreprise, le commerçant n’accompli pas que les actes de commerce. Il lui est quelque fois nécessaire d’accomplir les actes civils pour les besoins de son activité commerciale. Ces actes civils seront

Qu’est-ce qu’un acte de commerce par accessoires ? Lire la suite »

La situation des époux de commerçant

L’exercice du commerce et la situation des époux. Depuis 1804, la femme mariée n’a cessé de conquérir sa liberté et de revendiquer l’égalité des droits avec son mari. Dans le code Napoléon, la femme mariée était frappée d’une incapacité générale qui sauf rare exclusion l’empêchée d’exercer une profession commerciale ou civile sans le consentement de

La situation des époux de commerçant Lire la suite »

Les obligations du commerçant

Les obligations du commerçant. La loi impose au commerçant un certain nombre d’obligation. Au titre des obligations générales, elle leur impose l’obligation de s’immatriculer au RCS, elle leur impose également la tenue d’une comptabilité régulière, et le respect du principe général de transparence. A côté de ces obligations générales, d’autres obligations pèsent tels que la

Les obligations du commerçant Lire la suite »

L’immatriculation au RCS (Registre du Commerce et des Sociétés)

L’immatriculation au RCS. Les pouvoirs publics ont toujours eu le souci d’assurer le suivi des activités commerciales d’une part pour répertorier le nombre des commerçants (raisons fiscale et économique) et aussi pour permettre au tiers d’avoir les informations les plus complètes sur les qualités et la solvabilité des professionnels avec qui il traite. La Révolution

L’immatriculation au RCS (Registre du Commerce et des Sociétés) Lire la suite »