Les débuts de la Révolution, la fin de la Monarchie absolue

LES DÉBUTS DE LA REVOLUTION  : la fin de la monarchie absolue (été 1789)

  

 —> Période qui s’étend de mai 1789 à août 1792. Les Etats Généraux s’ouvrent au château de Versailles le 5 mai 1789. 3 années mouvementées entraînant la fin de la monarchie absolue, l’établissement et l’échec de la monarchie constitutionnelle ainsi que la naissance de la République. 

Le conflit à l’Assemblée : la révolution des juristes 

 —> Cette révolution va être menée par des députés juristes, au nom d’une nouvelle conception de la Constitution du pays et au point de départ de cette révolution on trouve la question du vote aux Etats Généraux, par ordre ou par tête. 

=> C’est ce débat repris dès l’ouverture des Etats Généraux qui va entraîner la révolution 

 —> Les députés du Tiers st favorables au vote par tête, or ce vote implique que tous les députés soient réunis en une seule assemblée entraînant ainsi la disparition des 3 chambres séparées. Or les députés des ordres privilégiés rejettent largement cette demande alors les députés du Tiers mènent une guerre d’usure pendant laquelle ils refusent de se constituer en chambre qui va durer pendant 1 mois sans aucun résultat. C’est pourquoi au début du mois de juin, le Tiers siège dans la gde salle où a eu lieu l’ouverture des Etats Généraux et décide de faire l’appel de tous les députés (quelques députés du bas clergé rejoignent les députés du Tiers en se détachant des évêques). Le 17 juin, le Tiers décide de donner à cette Assemblée le nom d’Assemblée Nationale, cette initiative constitue une révolution politique et même un véritable coup d’Etat dans la mesure où le Tiers veut dire qu’à côté et au-dessus du roi existe une instance qui est la nation (personne morale). Déni de la souveraineté du roi. Or dès le 19 juin, la majorité des députés du clergé décide de rejoindre cette Assemblée Nationale alors le roi décide d’intervenir devant ce qu’il considère encore comme les Etats Généraux. Il interdit aux députés de se réunir en Assemblée Nationale et c’est pour cela que beaucoup de députés se réunissent dans une salle située à Versailles, salle de sport consacrée au jeu de paume. Cette réunion décide que les députés ne quitteront pas Versailles avant d’avoir donné une Constitution à la France c’est à dire que pour eux la France n’en possède pas. 

=>Cette décision est renforcée par un serment appelé le Serment du Jeu de Paume 

=>On accorde à certains actes politiques un caractère sacré sous la forme solennelle d’un serment 

 —> Arrive alors la séance royale le 23 juin lors de laquelle Louis XVI accepte de faire quelques concessions en reconnaissant notamment le droit de voter régulièrement les dépenses et les recettes de l’Etat c’est-à-dire le budget (appelé aujourd’hui la loi de finance) mais il rejette beaucoup d’autres demandes. Les députés continuent à faire pression et Louis XVI fini par céder, le 27 juin il demande à tous les députés de rejoindre l’Assemblée Nationale. Sur le plan des principes constitutionnels, la monarchie est morte ce jour là. Cependant, Louis XVI, dans la période, qui suit mène une politique équivoque car il admet l’Assemblée Nationale mais en même temps commande à ses troupes de se rapprocher de Paris et donc les députés ont le sentiment qu’il tente de mettre fin à celle-ci. C’est dans ces circonstances qu’apparaît la notion de complot aristocratique c’est à dire on pense à des manigances secrètes ayant pour objectif la chute du gouvernement car les aristocrates sont les ennemis de la nation. 

La révolution dans le pays 

  • a) La révolution parisienne

 —> Elle a 2 aspects : d’une part elle est le fait de la bourgeoisie + des notables et d’autre part le peuple au sens sociologique du terme (artisanat + petit commerce, patrons + employés) va par la suite jouer un rôle politique important sous le nom de sans-culottes. Les électeurs du Tiers Etat prennent l’habitude de se réunir de façon illégale en assemblée dans les circonscriptions électorales et mettent en place une sorte de contre-municipalité qui est à l’origine d’une institution qu’on appelle la Commune. Parmi les membres du Tiers à Paris, les + actifs sont les petits commerçants ainsi que leurs employés en raison de la crise alimentaire manifestée par une hausse importante du prix du pain. 

 —> Le Tiers à Paris est particulièrement sensible au complot aristocratique et c’est la raison pour laquelle le mouvement des troupes ainsi que le renvoi du ministre Necker (banquier suisse et ministre des finances très populaire) par le roi, ont fait craindre à la population que le complot se mette en marche. C’est pourquoi le Tiers Etat, pour se défendre contre ce complot, de créer une milice et c’est précisément pour armer cette milice qu’on va piller un certain nombre d’endroits et notamment la forteresse de la Bastille car il s’y trouve des réserves de poudre importante. 

=>Prise de la Bastille le 14 juillet 1789, forteresse renfermant traditionnellement les personnes arrêtées. 

=>Symbole de l’arbitraire du pouvoir royal attaqué, c’est la libération. 

 —> Cette idée sera retenue quelques années plus tard par la Convention qui va faire du 14 juillet 1789 la date du début de l’ère de la liberté en France. Cependant, il faudra attendre la IIIe République pour que le 14 juillet devienne la fête nationale par excellence. Il est certain que la prise de la Bastille représente la révolution populaire à Paris qui a eu des conséquences politiques car en effet elle a contraint Louis XVI et son gouvernement à reculer c’est à dire qu’il a rappelé le ministre Necker puis écarté à nouveau ses troupes de Paris. Il renonce à menacer militairement. Par ailleurs Louis XVI reconnaît la légitimité de l’Assemblée Nationale c’est à dire qu’il reconnaît sa prétention à représenter la nation et à être dépositaire de la souveraineté de la nation. A partir de cet instant, l’absolutisme est incontestablement déchu et finalement ces troubles populaires ont sinon sauvé tout au moins confirmé la révolution des juristes au sein de l’Assemblée. 

  • b) La révolution en province

 —> Elle présente 2 aspects, un aspect citadin et un aspect rural. Durant l’été 1789 a lieu la révolution municipale c’est-à-dire le renversement par la petite et la moyenne bourgeoisie du pouvoir des municipalités traditionnelles qui était exercé dans les villes par les familles de la haute bourgeoisie, on parlait d’oligarchie municipale (pouvoir d’un petit nombre). En même temps, dans la mesure où cette oligarchie était au service de la monarchie, elle s’inscrivait aussi dans la centralisation administrative et la petite ainsi que la moyenne bourgeoisie ont rejeté le pouvoir de cette oligarchie + le pouvoir du gouvernement sur les villes. 

=>C’est l’anarchie et le roi n’a pas sur réagir car il n’avait plus de vrais représentants en province. 

 —> L’Assemblée est donc intervenue et ce fut la raison d’être de lois extrêmement importantes, à savoir les lois qui, à la fin 1789, vont réorganiser l’organisation territoriale puis locale, et en particulier créer des départements puis instituer des communes. La révolution dans les campagnes a fait quant à elle beaucoup plus de bruit. C’est surtout une révolution paysanne qui s’inscrit et est étroitement liée à un phénomène qu’on a appelé La Grande Peur (de 1789), phénomène né de la propagation extraordinaire d’une rumeur causant à travers tous le pays un sentiment de panique sans équivalent dans l’Histoire de France. En effet, l’idée selon laquelle des bandes de brigands ravageraient les campagnes en association avec le fameux complot aristocratique circule à travers le pays. 

=>Or les historiens ont montré que cette rumeur était sans fondement. 

=>La Grande Peur a eu des conséquences économiques et politiques importantes. 

 —> Les paysans se sont révoltés contre les seigneurs qui dominaient traditionnellement les campagnes et ont demandé la fin officielle du système seigneurial ou féodal. Ces troubles allaient avoir des conséquences directes sur l’Assemblée et entraîner en partie des transformations radicales de la société française mettant fin à l’Ancien régime social. 

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire