Les penseurs du droit naturel (Grotius, Hobbes, Locke…)

Qui sont les grands auteurs du droit naturel

On distingue généralement les juristes en deux groupes: les jusnaturalistes et les positivistes. Les jusnaturalistes prétendent que la règle n’a pas besoin de sanction pour être juridique et décident de juger le droit positif par rapport au droit naturel. Selon cette théorie ancienne, la loi est immuable, non écrite et d’origine divine, une idée affirmée par Héraclite et Sophocle, et aussi « la vraie loi » selon Cicéron.

Ce concept a été repris par les Pères de l’Église et Saint Thomas d’Aquin. Au 17e et 18e siècles, les courants philosophiques (LOCKE, HOBBES, ROUSSEAU) étaient tous d’accord sur le fait que la loi naturelle existe de façon immédiate et naturelle, prenant en compte des notions de faillibilité, de passion et d’affectivité. Selon Locke, la loi naturelle trouve son expression parfaite dans le Nouveau Testament et garantit la paix et la conservation de tous les hommes. Ainsi,

Le père du droit naturel le philosophe Aristote

1 : Définition de droit naturel selon Aristote

  • Aristote considère le droit naturel comme une forme de justice universelle qui découle de la nature humaine et est valable pour toutes les sociétés.
  • Il soutient que les lois naturelles sont universelles et éternelles et que le but de la politique est de les mettre en œuvre.

2 : Caractéristiques du droit naturel selon Aristote

  • Le droit naturel est fondé sur la raison : Aristote considère que la raison est le fondement de la moralité et que le droit naturel est fondé sur des principes rationnels.
  • Le droit naturel vise à garantir l’équilibre et l’harmonie dans la société : selon Aristote, le but du droit naturel est d’assurer la paix et la justice dans la société, de promouvoir le bien commun et de garantir les droits de chaque individu.
  • Le droit naturel s’applique à toutes les sociétés : Aristote considère que les lois naturelles sont universelles et valables pour toutes les sociétés, quelle que soit leur forme politique ou culturelle.

En conclusion, pour Aristote, le droit naturel est un ensemble de principes éternels et universels fondés sur la raison qui visent à garantir l’équilibre et l’harmonie dans la société.

– Hugo Grotius (1583-1645): le premier à exposer le concept du droit naturel comme un système de principes et de règles applicables à tous les êtres humains, indépendamment de leur statut social ou de leurs opinions politiques.

  1. Définition du droit naturel : Grotius considère le droit naturel comme une réglementation universelle découlant de la nature humaine elle-même et indépendante de toute autorité humaine. Il est donc considéré comme une source de droit supérieure à toutes les lois positives adoptées par les gouvernements.
  2. Fondements du droit naturel : Grotius affirme que les fondements du droit naturel sont la raison, la conscience morale et la religion. Il considère que le droit naturel est universel et applicable à tous les êtres humains, quelle que soit leur race, leur culture ou leur époque. Les principes fondamentaux du droit naturel, tels que la protection de la vie, la liberté et la propriété, sont considérés comme éternels et immuables.

– Thomas Hobbes (1588-1679): proposa une théorie matérialiste et égoïste des droits naturels.

1 : Concept de droit naturel selon Hobbes

Thomas Hobbes est un philosophe politique anglais qui a vécu au XVIIe siècle. Il considère que le droit naturel est un concept purement théorique qui n’a pas de base concrète dans la nature ou la réalité. Il soutient que le droit naturel n’est pas une règle objective et universelle, mais qu’il est créé par l’imagination humaine.

2 : Les principes du droit naturel selon Hobbes

Selon Hobbes, le droit naturel est basé sur deux principes fondamentaux : l’autodéfense et le respect de la paix. Il considère que les individus ont naturellement le droit de se défendre eux-mêmes et de protéger leurs biens, mais que cela peut rapidement devenir un conflit généralisé si chacun s’occupe de sa propre protection. C’est pourquoi, il considère que le respect de la paix est un autre principe fondamental du droit naturel. La paix est garantie par la mise en place d’un État souverain qui a le pouvoir de maintenir l’ordre social et de garantir la sécurité de ses citoyens.

En conclusion, pour Hobbes, le droit naturel est un concept purement théorique qui découle des principes fondamentaux de l’autodéfense et du respect de la paix. Il considère que ces principes sont nécessaires pour garantir la stabilité sociale et la sécurité de tous les individus, mais que seul un État souverain peut les mettre en œuvre de manière efficace.

– John Locke (1632-1704): proposa une théorie des droits naturels fondée sur la propriété privée et le consentement des gouvernements.

John Locke est un philosophe politique britannique du XVIIe siècle connu pour ses idées sur la liberté individuelle, la propriété privée et le contrat social. Il a écrit de nombreux essais sur ces sujets, notamment son ouvrage intitulé « Deux Traités sur le gouvernement ». Dans ce livre, Locke développe ses idées sur le droit naturel, qui est l’ensemble des principes éthiques et juridiques que les hommes sont censés respecter en société.

A. Définition du droit naturel selon Locke

Pour Locke, le droit naturel est une source de moralité et de justice qui précède tout autre système de droit. Il est considéré comme une loi divine, inscrite dans la nature même des choses, qui prévoit les devoirs et les obligations des hommes en société.

B. Les principes du droit naturel selon Locke

Selon Locke, les principes fondamentaux du droit naturel sont la liberté, la justice, la paix et la sécurité. Ces principes sont considérés comme universels et s’appliquent à tous les hommes, quels que soient leur race, leur religion ou leur culture.

C. La liberté

Locke considère la liberté individuelle comme étant le fondement du droit naturel. Il soutient que les hommes sont nés libres et égaux, et que leur liberté ne peut être légitimement restreinte que dans la mesure où elle nuit à la liberté des autres.

D. La justice

Locke considère la justice comme un autre pilier du droit naturel. Il soutient que les hommes doivent être traités de manière équitable et juste, et que tout acte de violence ou de discrimination est contraire à ce principe.

E. La paix et la sécurité

Locke considère également la paix et la sécurité comme des éléments clés du droit naturel. Il soutient que les hommes ont le devoir de maintenir la paix et la sécurité dans leur société, et que tout acte de violence ou de menace est contraire à ce principe.

 

En conclusion, le droit naturel selon Locke est un système de principes éthiques et juridiques qui précède tout autre système de droit. Il se base sur des valeurs fondamentales telles que la liberté, la justice, la paix et la sécurité, qui sont considérées comme universelles et applicables à tous les hommes.

– Jean-Jacques Rousseau (1712-1778): proposa une théorie des droits naturels fondée sur une vision humaniste du contrat social.

– Emmanuel Kant (1724-1804): proposa une théorie de l’éthique universelle fondée sur le respect des autres et la liberté personnelle, qui a influencé les développements ultérieurs du droit naturel.

1 : La définition du droit naturel selon Emmanuel Kant

Emmanuel Kant considère le droit naturel comme un ensemble de principes universels qui régissent la vie sociale et qui sont considérés comme valables pour tous les individus et pour toutes les sociétés. Selon Kant, le droit naturel est fondé sur la raison et l’universalité, ce qui signifie que les règles du droit naturel ne peuvent être modifiées par aucun gouvernement ou autorité politique.

2 : Les principes fondamentaux du droit naturel selon Emmanuel Kant

Selon Emmanuel Kant, il existe deux principes fondamentaux du droit naturel : le principe de la dignité de la personne humaine et le principe de l’universalité de la loi.

Le principe de la dignité de la personne humaine signifie que chaque individu a une valeur absolue et inconditionnelle en tant qu’être humain, et que le respect de cette dignité est un devoir pour tout le monde.

Le principe de l’universalité de la loi signifie que les lois doivent être édictées de manière universelle et impartiale, et ne doivent pas être basées sur des considérations politiques, économiques ou sociales. Les lois doivent être édictées de manière à ne pas porter atteinte à la dignité de la personne humaine et à la liberté individuelle.

En conclusion, pour Emmanuel Kant, le droit naturel est un ensemble de principes universels qui régissent la vie sociale et qui sont fondés sur la raison et l’universalité. Les principes fondamentaux du droit naturel sont la dignité de la personne humaine et l’universalité de la loi.