La monnaie : définition, rôle, agrégats monétaires

La monnaie 

Les hommes ont utilisé un bien relativement rare sur terre pour avoir un étalon pour les échanges. On va utiliser du sel, des coquillage ou bien des métaux précieux comme l’or et l’argent. Pourquoi est ce que la monnaie existe? pour pouvoir permettre les échanges en économie Quel est le lien entre le monnaie et l’économie réel? Est-ce que la monnaie a un impacte sur l’activité?

I. La monnaie: qu’est ce que c’est? La monnaie a été créer pour permettre la fin de l’économie de troc. Certains auteurs pensent que la monnaie exister bien avant. L’évolution des formes de monnaie dans le temps n’est pas linéaire. 

A. La monnaie: définitions et fonctions

 

1) Définitions Il n’y a pas une définition de la monnaie mais plusieurs définitions de la monnaie. Ces plusieurs définition montre la difficulté importante rencontré par les auteurs pour appréhender cette notion. Il est difficile de définir de manière simple et claire ce qu’est la monnaie. 1ère approche : l’ensemble des moyen de paiement dont dispose les agents pour régler leurs transaction, approche simple (critère pas forcément négatif= contour bien défini). Est-ce que la monnaie serait aussi simple qu’on se limiterai au transaction ? Non. 2ème approche : «bien d’échange généralement accepté par une communauté de paiement » R.Barre, 1er économiste de France. Notion de communauté dans cette définition : l’idée d’un espace géographique. Ceci met en perspective cette zone monétaire et la modernité de cette notion avec la convergence vers une monnaie unique : l’euro. La monnaie va nous servir a un échange sur une zone géographique donné. 3ème approche «la monnaie est comme un langage: le francais que je parle n’est utile que dans la mesure où vous en faites autant; de même que j’accepte la monnaie dans là mesure où vous l’acceptez également» C. Ottavi La notion qui apparait est la notion de confiance: j’ai confiance en quelque chose donc je vais l’accepter.

La monnaie est apparue très tôt et a eu des évolutions dans le temps, globalement la monnaie va servir a 3 fonctions principales :

 

2) les Fonctions Si la monnaie joue un rôle spécifique dans l’économie c’est parce qu’elle remplie des fonctions différentes des autres biens. Ce rôle peut être traduit par 3 fonctions : – Intermédiaire des échanges: au fur et a mesure qu’une écono se développe, qui passe d’une éco local à un territoire plus grand, les transactions vont se multiplier parce que chacun des agents va se spécialiser dans un domaine bien définit. Plus on se développe plus ont va avoir de transaction et moins ces transactions vont pouvoir se baser sur le troc. Un bien A désire un bien B vendu par l’agent B’ il faut pour que l’échange se réalise il faut que l’agent A’ désire le bien B et que l’agent B’ désire le bien A + il va falloir trouver la quantité de bien A pour pouvoir l’échanger contre un bien B. Pb : il y a des denrées périssable. Don la monnaie permet de faire l’échange entre le bien A et le bien B. On se met d’accord parce que la monnaie est une unité de compte Unité des compte : unité qui va nous permettre d’avoir un étalon commun. Il me faut 132 cannete de coca contre un Ordi : prix relatif. Dans une économie de troc, le nombre de prix relatif que je vais devoir avoir pour avoir le prix des bien n – (n – 1) / 2. Ex : 100 biens, il va falloir avoir 4950 prix relatifs différents. Si on compare a une économie ou il y a de la monnaie : unité de compte. Dans ce cas, il va me falloir n – 1 prix ( n le nombre de bien dans l’économie). Ex : 100, biens, il me faut que 99 prix en fonction de mon unité de compte : la monnaie. – Reserve de valeur : je sais que la monnaie que j’ai aujourd’hui représente un pouvoir d’achat répartie dans le temps. Un agent va faire des choix inter temporel grâce a la monnaie, on va mettre de l’argent de coté pour consommer demain. Choix inter temporel des agents. Un agent va se constituer un patrimoine grâce a la monnaie pour consommer demain. (ordinateur pas réserve de valeur parce que dans 10 il vaux plus que 50 euro). => Monnaie comme un actif qui va nous permettre d’avoir un impacte sur les mécanismes économiques futures. 

 

B. Les formes de la monnaie.

1) L’évolution des formes de monnaie. – La monnaie marchandise : l’homme a inventé une monnaie sous forme de marchandise. Instrument de paiement dans lequel on croit et dans lequel on a confiance. Ex : des coquillages, du sel, animaux. Puis il a fallu trouver un matériel stable, rare et qui aller duré dans le temps – La monnaie métallique : Les pièces qui sont produites grâce à un métal rare comme l’or, l’argent , le bronze. Quelle est la valeur de cette monnaie métallique. La pièce d’or vaut la valeur de l’or, la monnaie métallique vaut la valeur du métal. La monnaie en circulation est égale à la quantité de métal présente sur terre et qu’on utilise donc comment augmenter la valeur de la monnaie ? 

– La monnaie divisionnaire : représente l’ensemble des pièces dont la valeur est indépendante du métal en question. On a utilisé l’or et l’argent dans un premier temps, sur lesquels on a frapper des valeurs faciales. La valeur du métal était supérieur au franc en question. La monnaie divisionnaire a été frappé dans un métal dont la valeur est inférieur à la valeur faciale. – La monnaie papier : On s’est rendue compte que lorsqu’on voulait avoir des échanges qu’un marchant devait trainer l’équivalent des pièces d’or qui lui fallait échanger ces pièces d’or contre le bien qu’il allait acheter. Dans les voies de communication de l’Europe dans les 15, 16ème 17ème il y avait des bandits. Les vénitiens on décider de récupérer les pièces d’or du marchand et vont lui remettre un billet avec le montant des pièces d’or. Il va faire son voyage avec se billet et remettre se billet à un autre vénitien en collaboration avec le premier qui va lui donner le nombre de pièce d’or écrit mais ce marchand va prendre un commission => naissance de la banque. Le billet au départ représenter la quantité d’or déposer à la banque et ce billet avait pour valeur la quantité d’or déposer. Ces billets était limité car l’or était limité. Au fur et a mesure on a proposé des billets dont la valeur va être déconnecter de la quantité d’or déposer. On va donc faire confiance à un bout de papier qui ne vaut rien de manière intrinsèque : – La monnaie fiduciaire ( du latin fiducia, confiance) elle rassemble l’ensemble des billets et des pièces = monnaie papier + monnaie divisionnaire. – La monnaie scripturale : monnaie qui vient de l’écriture : l’ensemble des comptes à la banque.

Aujourd’hui on utilise 3 formes de monnaie: la monnaie scripturale et la monnaie fiduciaire ( monnaie papier et monnaie divisionnaire).

Evolution des formes de monnaie étudier par Jean. ? : En 1789 la quasi totalité de la monnaie utilisé sont des pièces : 96%, 4% de billets. 1992 : 1% de pièces 15% de billet et 84% de monnaie scripturale Aujourd’hui ont utilise de moins en moins les espèces. Utilisation du monnéo permet de diminuer l’utilisation des pièces. Quels est le volume de monnaie en circulation ?   2) Les agrégats monétaires La masse monétaire : c’est l’ensemble de la monnaie en circulation à un moment donné. Cette masse monétaire a de multiple composante. Dans la masse monétaire on retrouve les pièces qu’on a dans la poche et le montant du PEL qu’on a souscrit, l’assurance vie qu’on a souscrit. Quels est le lien entre l’utilisation de la monnaie ds la poche et l’utilisation de notre épargne ? La masse monétaire est composé de différent agrégats monétaire qui sont des indicateurs qui vont regrouper des moyens de paiement dans des sous ensemble homogène : les agrégats monétaires sont des indicateurs statistiques regroupant dans des ensembles homogènes les moyens de paiement détenus par les agents d’un territoire donnée. La notion de liquidité : par définition la monnaie est l’actif le plus liquide qu’il existe. C’est-à-dire qu’elle peut être utilisé instantanément pour acheter d’autres produits. Est-ce que je peux débloquer l’argent que j’ai dans mon assurance vie du jour au lendemain ? non , délais + contraintes. Donc les autres actifs monétaire appeler quasi monnaie vont avoir une faculté plus ou moins grande pour se transformer en monnaie, plus cette faculté est forte, plus la transformation est rapide, plus l’actif va être considéré comme liquide.  Ainsi la masse monétaire est subdivisé en 3 agrégat monétaire : l’agrégat M1, M2 et M3. Chaque agrégat s’emboite l’un dans l’autre. Représentation issue de la BSE qui met en avait la masse monétaire en Octobre 2009 Basse monétaire c’est l’ensemble des dettes de la banque central, l’ensemble de ce qui est due par la banque central. L’agrégat M1 représente l’ensemble de la monnaie c’est-à-dire la monnaie féduciaire et la monnaie scripturale, l’agrégat M1 = les billets les pièces et les dépôts à vue (compte courant). En octobre 2009 l’agrégat M1 est constitué de près de 4500 milliards d’euros. L’Agrégat M1 est le plus liquide : la monnaie au sens strict du terme.  A l’intérieur de l’agrégat M1 on retrouve le poids restrictif des pièces et des billets et des dépôts a vue. LA grande majorité de M1 est détenue sous forme de dépôts à vue. Tout le reste c’est la quasi monnaie car cela concerne des actifs qui vont être transformé sous forme de monnaie de manière plus ou moins rapide. Si on prend l’agrégat M2, il comprend l’agrégat M1 + les dépôts de préavis inférieurs a 3 mois (ensemble des actifs qui vont être liquide en moins de 3 mois comme le livret jeune, le livret A, le livret d’épargne populaire + les comptes a terme inférieur à 2 ans ( comptes d’épargne sur lesquels il y a un certain montant qui sera débloquer) = 200 814 milliard d’euros. M2- M1 = 4000 milliards d’euro : tout ce qui est placé en livret a court terme représente 4000 milliards d’euros. L’agrégat M3 englobe l’agrégat M2 +  les titres de créances inférieurs à deux ans ( à court terme, l’argent investi en titre sur une durée inférieur à deux ans) = 9400 milliards d’euros. Il est intéressant d’étudier le poids relatif de chacun des agrégats ainsi que l’évolution de ces agrégats et de leurs poids relatifs pour savoir si les individus de la zone euro préfère détenir leur monnaie sur forme monétaire ou sous forme d’épargne. Cette analyse est d’autant plus intéressante lorsqu’on étudie la politique monétaire d’un pays ou d’une zone.

Evolution des agrégats monétaire de 97 à 2011 : évolution quasi constante de la masse monétaire. Rupture en 2008 = crises des subprimes, perte des titres

Conclusion : Anlietta et Orléan : la monnaie va permettre de mettre un point finale a la violence qui existe entre les agents. Paradoxe : la monnaie est elle-même source de violence car les agents veulent accumuler de la monnaie et ils vont appelle à la violence envers d’autres agents, ainsi la monnaie n’est pas uniquement un instrument mais représente aussi des rapports sociaux entre les uns et les autres. La monnaie va permettre d’une manière ou d’une autre d’éteindre une dette, la monnaie est un actif liquide et sans risque de perte en capitale.

 

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire