Définition de la production et des facteurs de production

LA PRODUCTION, SA DEFINITION, SES FACTEURS

La production est le processus consistant à créer, cultiver, fabriquer ou améliorer des biens et des services. Le terme désigne également la quantité produite.

La productivité sert à mesurer l’efficacité ou la vitesse de production. Il s’agit, par exemple, du nombre de biens produits par unité d’entrant (comme la main d’œuvre, les machines et le capital).

1.  La production, notions de base

A. Définitions et mesures Qu’est-ce que la production? Produire: Acte de fabriquer des biens /services qui vont satisfaire des besoins indiv ou coll . Produire pour permettre aux consommateurs d’assouvir leurs besoins. Sont la plupart du temps solvables. Besoin solvable: besoin qu’on va assouvir en contre partie d’un paiement. Il y a des besoins non marchand,leur fourniture seront assouvis par l’Etat comme par ex le besoin de sécurité. Production marchande: production vendue sur un marché à un prix qui couvre au – les couts de production afin de réaliser un bénéfice. Production non marchande: production fournie de manière gratuite ou casi au consommateur. Si on en paye une partie on va payer un prix inférieur au cout de production: ticket de RER, on ne paye pas la totalité du cout de revient du transport. Quel indicateur? Le PIB: produit intérieur brut, c’est une mesure de la richesse produit ds un pays. Or ce sont les entreprises qui produisent des richesses Le PIB = somme des richesses crées par les entreprises = somme des valeurs ajoutées des entreprises présent sur le territoires nationale (entreprises nationales ou étrangère) + la TVA + les droits de douane sur les produits importés – Les subvention pour les produits exportés. La valeur ajoutée: Indicateur de production de richesses dans une entreprise. Le PIB va varié, son évolution va fluctuer, pour cela il faut comparer le PIB dans le temps et dans l’espace. Evolution du PIB = croissance de la richesse nationale, du PIB. Cycle : l’ensemble des mouvements de l’activité économique qui sont alternés, récurant et d’amplitude et de périodicité régulière. plusieurs phases dans un cycle ,une 1ere phase d’expansion, une phase de stagnation une phase de récession et ensuite une phase de rebond, reprise économique.

La phase d’expansion =  phase ascendante du cycle éco caractérisée par  augmentation du volume de prod et de la demande pendant une courte période. La stagnation =  la production et la demande se tassent et c’est le début du retournement de la conjoncture économique. Phase de récession: phase du cycle éco caractérisée par une baisse de l’activité sur une courte période. Croissance économique: c’est l’augmentation soutenue sur une longue période de la production d’un pays. Développement économique: transformation démographique en profondeur des structures économiques et sociales  qui accompagnent la croiss éco. 

 Le développement éco se réfère a un aspect qualitatif et structurel des transformation alors que la croissance éco se réfère à un aspect quantitatif.  Juglar, ces cycles se répètent tout les deux ans. 

Ces cycles peuvent être expliquer de différents manière: 1ère explication :Déséquilibre entre offre et demande : une surproduction soit une sous production, donc phase de récession. 2ème explication:  Un déséquilibre dans le partage de la richesse de l’entreprise = une baisse des salaires donc baisse de la demande donc récession.3ème explication:Des chocs exogènes liés a des fait extérieurs, ex choc pétrolier 70’s, événement du World Trade Center. – 4ème explication: phénomènes financiers qui expliquent les crises, les crack boursier, les bulles financier etc..

Joseph Schumpeter :ce sont les innovations techno , l’apparition de nvx produits grâce aux innovations qui permettent la reprise éco et la récession est un momentou l’innovation est très limité ou inexistante. Le PIB correspond en très grosse partie a la richesse crée dans les entreprise présente sur le territoire national. La valeur ajoutée correspond a la valeur de la transformation, cela correspond au chiffre d’affaire auquel on retire les consommation intermédiaire. Chiffre d’affaire: Prix X les quantités VA = CA – CI La TVA : taxe sur la valeur supplémentaire créer. Augmentation du PIB :  augmentation des prix soit du volume de vente, le PIB en volume neutralise l’effet des prix alors que le PIB en valeur c’est la valeur monétaire de la production. Si on est en période d’inflation on aura une augmentation du PIB en valeur, mais pas augmentation réel de l’activité. Sortir de la guerre :croissance éco soutenue, les 30 glorieuses. Période de récession, choc pétrolier 1973. Les point en dessous de 0 =années ou on a eu – de production que l’année d’avant, croissance négative du PIB. Les limites du PIB et le PIB Vert: – Les activités domestique: + il y en a – il y a d’impact sur le PIB. – L’économie sous-terraine, trafique marché noir etc. – Externalité positive: Effet + pour l’éco mais mauvais pour la santé ou l’environnement. Est-ce que la croissance économique va augmenter le nombre d’emplois? Le PIB c’est un indicateur incontournable mais incomplet B. L’évolution des secteurs de l’économie française Avec la classification de Clark , 3 secteurs d’activités: Le secteur primaire : activités liées a l’agriculture, a la pêche …Le secteur secondaire : activité liées a l’industrie, à la construction, activité minière. Le secteur tertiaire, secteur des services et qui renferme des activités comme le commerce le transport… . Le secteur primaire est en chute constante, Le secteur secondaire diminue, Le secteur des service explose. – en – de production de bien en France mais de + en + de production de services. Le secteur primaire se réduit de + en + et on a une concentration de + en + forte, on a + en + de grosses exploitations agricoles. Le progrès technique explique en partie ces mutations,besoin de – en – de main d’œuvre pr produire des biens on a une substitution du capital des machines.¨Produire un bien coute cher en France => délocalisation, lié au commerce international. Le besoin de proximité. L’aide a la personne se développe énormément. Passage de la main d’œuvre des secteurs primaire et secondaire vers le secteur tertiaire. Le Tertiaire a fait un bond spectaculaire et en moins de 20 ans est passé de 70% des emplois a 80% des emploie, ceci est amplifié par l’apparition des NTIC nouvelle technologies de l’information et des communications. 

2.   Les facteurs de production:

A. Le facteur travail 

Facteur travail: facteur principale de production, le travail représente l’ensemble des activités humaine rémunérés,  manuelles et intellectuels et le travail a une valeur éco.

1) Les aspect quantitatif du travail Le travail d’un point de vue quantitatif dépend de 2 variables 

Manque un peu de cours demander aux filles

B. Le facteur capital

1)Les aspects quantitatifs La productivité du capital = Production / Capitale fixe Capital fixe= ensemble des moyens de productions. La productivité du capital permet de comprendre l’efficacité du capital employé pour la production. Investissement: dépense immédiate en vue de recette future Matériel de remplacement : renouvellement de la production Matériel de capacité : augmenter les capacités de production, produire plus Matériel de productivité : économiser pour produire mieux. => Un investissement peut regrouper ces différent aspects. Immatériel : élément qui ne sont pas physique. Marketing : Art de vendre Formation : mieux former pour produire plus R&D : l’organisation de la production à l’intérieur de l’entreprise.

 

C. Les autres facteurs de production

1° Les ressources naturelles  L’accès aux ressources naturelles facilite la production. Idée de Smith: les nouveaux champs cultivables sont de moins en moins productifs. 

2. Le développement durable. Les effets néfaste de la production sur l’environnement au sens globale. Le développement durable c’est la capacité à répondre aux besoins actuels sans pour autant compromettre l’avenir des générations futures. Ce n’est pas la décroissance (réduire la production) c’est une prise en compte inter génération des besoins. Cette question s’inscrit dans la démarche de production. Ex: pêche, élément qui va restreindre la production avec l’apparition de quotas indiquer par l’UE pour éviter la surproduction.

3) Les ressources immatérielles – Accès à l’information avec internet  favorise l’échange d’info et de savoir et le rapprochement des entreprises entre elles – Développement de NTIC D. La combinaison des facteurs de production L’entreprise pour produire combine des facteurs de production, elle va produire de la façon la plus économe possible. Combiner les facteurs: associer des quantités variables de facteurs de production pour produire une même quantité de biens et services. Le producteur va choisir la combinaison qui lui coute la moins chères. Question des facteurs complémentaires et des facteurs substituables: 2 facteurs sont complémentaires , l’utilisation de l’un entraine l’utilisation de l’autre. Ex: Une moissonneuse batteuse et 1 ouvrier, on a un seule point d’équilibre je peux augmenter ma quantité de travail, ca ne m’apportera rien de plus.facteurs substituables: on peut remplacer du travail par du capital, je remplace des hommes par des machines: Ex l’automobile   

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire